Association des Amis des Forêts
de Versailles et Fausses-Reposes

  • La lande entre le Grand Canal et Saint-Cyr
  • Fausses-Reposes sous la neige
  • L'automne pointe le bout de son nez
  • La lumière filtre dans les sous-bois
  • L'étang de la Geneste
  • Le long de la route de l'Impératrice
  • Entrée du haras de Jardy par la route de l'Impératrice
  • Dans les Haras
  • La nuit tombe...
  • Entrée des Haras par le Boulevard de Jardy

    Derniers articles parus


    Journée FNSAF du 28 septembre 2018
    12 octobre, par Pierre Desnos

    28 septembre 2018. Journée organisée par la Fédération nationale des
    sociétés amies des forêts (FNSAF), à Rambouillet.

    Le thème retenu cette année : « Application du Programme national de la
    forêt et du bois aux régions ». La politique forestière française est
    complexe, parce que les forêts sont le reflet des écosystèmes
    régionaux. Les peuplements d’Île de France ne ressemblent pas à ceux
    des montagnes ou d’Aquitaine. Il est cependant indispensable de connaitre
    les capacités des forêts lorsqu’il s’agit d’approvisionner les
    industries du bois (sciage, panneaux, meubles…).

    Madame Guesdon, sous-directrice à la filière bois, est venue nous
    présenter ce programme, et ses développements régionaux.
    Ce programme est construit pour les années à venir (2016-2026), avec
    quatre objectifs principaux :

    • Augmenter la production de bois de la France, par une bonne gestion des forêts
    • Intégrer les attentes des citoyens, la forêt est aussi lieu de récréation, lieu de paysage,
    • Prise en compte du changement climatique
    • Organiser le secteur de la transformation industrielle des bois en France
      La forêt française est composée majoritairement d’essences feuillues
      (chêne, hêtre, châtaignier) quand l’industrie demande des essences
      résineuses (sapin, épicéa, pin), plus légères dans leur emploi en
      construction.
      Ont été abordées en particulier les notions de productivité biologique
       : la croissance des peuplements forestiers est mesurée, et nous savons
      maintenant que la récolte est loin de leur capacité. C’est une notion
      difficile à transformer en capacité industrielle.

    Le relais a été pris par Sylvain Ducroux, ingénieur forestier à
    l’Office national des forêts, qui nous a présenté le devenir des
    forêts de l’État en Île de France, dans le cadre de ce programme et
    d’une sylviculture évoluant vers la futaie irrégulière. Et nous le
    savons, l’exploitation des bois sera maintenant gérée directement par
    l’Office national des forêts et non plus par des exploitants forestiers.

    Le dernier intervenant, Monsieur François d’Amécourt, est le
    représentant des forestiers privés. On retrouve dans le secteur privé
    les mêmes problèmes de sylviculture, de récolte, de choix d’essences,
    auxquels s’ajoutent les « tracasseries » administratives.

    L’après-midi était ludique : visite de la laiterie de la Reine et le
    propos formateur de cet établissement, suivie de celle du Pavillon des
    coquillages et le souvenir de madame de Lamballe. La fin de la journée
    était réservée au repas de la meute au chenil de l’équipage de
    Bonnelles.

    Le texte du Programme national de la forêt et du bois 2016-2026 est
    disponible sur le site du Ministère de l’agriculture.

    Texte : Marie-Jeanne Lionnet

    Conférence à Louveciennes le 20 octobre 2018 "Quelles sont ces salades qui poussent devant ma porte" .
    8 octobre, par Pierre Desnos

    Juliette Paoli, rédactrice en chef de Solutions numériques, et passionnée de la flore urbaine donnera une conférence le 20 octobre 2018 à 16 heures dans la médiathèque de la Ville de Louveciennes « Mais quelles sont ces salades qui poussent devant ma porte ». Sur le thème très peu connu des fleurs qui arrivent à pousser dans les petits interstices de nos villes et qui sont un véritable vivier d’informations et parfois contribuent à la poésie de celles-ci.


    En effet Juliette Poali au cours de nombreuses ballades pédestres et en compagnie de l’association de Louveciennes « Etik et Act » et sa présidente Mélanie Toussaint a appris à connaitre toutes ces fleurs qui poussent à travers les failles de nos trottoirs et chaussées de bitume. Un apprentissage qui aujourd’hui fait école au point de savoir reconnaitre toutes les plantes médicinales et les valeurs nutritives pour les humains et les animaux. C’est donc toute cette belle histoire que Juliette Paoli racontera à la médiathèque, agrémentée de deux reportages vidéo et de l’histoire des mille un et secrets des fleurs de rues.
    Entrée libre et gratuite ouvert à tous publics le 20 octobre 2018 à 16 heures. Médiathèque de Louveciennes / dans la mairie de Louveciennes / 30 rue du Général Leclerc / Tel : 01 30 82 13 50.

    Expositon photo "La maison Beaumarié" à Ville d’Avray
    17 septembre, par Pierre Desnos

    La Maison Beaumarié de Ville d’Avray mise en valeur à l’Entr@cte

    Claire Howlette-Thorne et Christophe Agathon, tous deux passionnés de photographie, se sont rencontrés lors du concours-photo organisé dans la Maison Beaumarié à Ville d’Avray en 2013.

    La Maison Beaumarié est une véritable institution à Ville d’Avray, les amoureux des antiquités y font salon et tous les accessoiristes pour le cinéma y trouvent là mille et un trésors pour les films les plus divers et variés. Aussi Claire et Christophe y ont trouvé là leur terrain de prises de vues favori. « Nous travaillons souvent ensemble » a commenté Claire lors du vernissage de l’exposition organisée par la commune de Villde d’Avray et réunissant à l’Entre@cte 25 tirages grand format de grande qualité « Nous comparons nos travaux et nous aimons à montrer l’âme qui règne dans cet endroit si exotique. Montrer le travail du temps sur le travail des hommes est le moteur de nos recherches ».

    La maison Beaumarié est à voir à la galerie l’Entr@cte parc Robert Schuman : 3/5 rue de Versailles à Ville d’Avray du mardi au vendredi de 10 h à 19 h jusqu’au 30 septembre.
    Jacques Postel.

    21 octobre 2018. Randonnée découverte de la forêt de Fausses-Reposes ayant pour thème « Sur les traces de l’eau »
    14 septembre, par Pierre Desnos

    Cette sortie interassociative est organisée par notre association avec l’appui de Versailles Environnement Initiative (VEI), l’Association des Riverains Etats-Unis Pershing (ASRIEUPE) et les Marcheurs de la Celle Saint-Cloud.

    Le rendez-vous est fixé le dimanche 21 octobre 2018 à 14 h devant le Pavillon des filtres situé à la pointe de la fourche Rue Pershing/Avenue des Etats-Unis (Versailles). Possibilité de stationnement sur l’avenue des Etats-Unis.

    Après une courte présentation de l’histoire de l’eau à Versailles et une visite du Pavillon des filtres (monument historique classé), les randonneurs chemineront dans la forêt de Fausses-Reposes à la découverte des ouvrages hydrauliques d’époque Louis XIV et Napoléon III, de la Grande Rigole, des étangs de Corot, des mares et de la source (aqueduc) de la Voirie. Cette randonnée d’environ 3,5 h (8 km de marche) sera commentée par Pierre Desnos, historien de l’Est versaillais et co-auteur avec Jean Siaud de l’ouvrage « Trois siècles d’eau à Versailles pour le Château et pour la Ville 1663 – 1964 ».

    Sortie culturelle au Domaine de la Vallée aux Loups
    9 mai, par Pierre Desnos

    Samedi 5 mai 2018 se déroulait la sortie culturelle annuelle de notre association des Amis des Forêts de Versailles et de Fausses Reposes. Pour la circonstance, une trentaine de personnes, membres de notre association et d’associations proches mues par le même attachement aux arbres, à la forêt et à la nature en général (dont les "Marcheurs de la Celle Saint-Cloud), s’étaient donné rendez-vous pour admirer l’un des plus beaux parcs d’Ile de France.

    Jacques de Givry, le photographe et éditeur bien connu dans la cité royale a tenu le rôle de guide conteur à travers le vaste parc de la Vallée aux Loups situé à Chatenay-Malabry. Ainsi, c’est grâce à des nombreux commentaires agrémentés d’anecdotes que le groupe a pu découvrir cet endroit qui mérite à l’évidence un détour au printemps comme en automne.

    Le début de la visite était réservé à la découverte de la serre aux bonzaïs présentant 70 spécimens remarquables, dont un arbre âgé de 240 ans.

    JPEG - 62.3 ko

    La promenade s’est poursuivie à travers l’arboretum comprenant de nombreux arbres remarquables, et parfois très rares dont le Séquoiadendron giganteum Buce, « un mutant naturel qui peut peser jusqu’à 2000 tonnes et vivre 3000 ans » a rappelé Jacques de Givry, « c’est ainsi le plus lourd des êtres vivants de notre planète bleue ».

    JPEG - 97.5 ko



    Après une pause déjeuner au restaurant « Le Jardin de San Antonio », le groupe a repris sa marche à la découverte de la maison de Châteaubriand. Cette journée a aussi permis de rencontrer et de connaître d’autres associations et des membres passionnés de beaux parcs. Ainsi, la propriétaire de l’Arboretum du « Château de Neuvic d’Ussel » était-elle venue spécialement participer à notre sortie, ce qui lui a permis de faire connaître son domaine arboré de 6,5 hectares labellisé "Jardin remarquable" et son exploitation forestière de plus de 200 hectares situés dans le Limousin.

    JPEG - 449.7 ko


    Une journée bien remplie dans les premiers vrais beaux jours de l’année.

    Jacques Postel.