Association des Amis des Forêts
de Versailles et Fausses-Reposes

  • La lande entre le Grand Canal et Saint-Cyr
  • Fausses-Reposes sous la neige
  • L'automne pointe le bout de son nez
  • La lumière filtre dans les sous-bois
  • L'étang de la Geneste
  • Le long de la route de l'Impératrice
  • Entrée du haras de Jardy par la route de l'Impératrice
  • Dans les Haras
  • La nuit tombe...
  • Entrée des Haras par le Boulevard de Jardy

    Derniers articles parus


    Coupes en forêt de Versailles
    11 novembre, par Pierre Desnos

    La présente rubrique présente les documents de gestion et les informations relatives aux coupes fournis par Office national des forêts (O.N.F.) Cliquez sur le document pdf pour en prendre connaissance.

    Coupes prévues fin 2018-début 2019 dans les parcelles 41, 43, 45.

    PDF - 1.3 Mo
    Le plus vieil arbre de Paris
    11 novembre, par Pierre Desnos

    Sortie parisienne organisée par les "Marcheurs de la Celle Saint-Cloud" le 8 novembre 2018


    Lors de l’une des balades guidée et contée par la guide conférencière nationale, Laura Leprince Ringuet à notre groupe « Les Amis Marcheurs » une découverte insolite fut faite jeudi 8 novembre dernier. En effet Laura a présenté à notre groupe le plus vieil arbre de Paris : un robinier situé au cœur du square Viviani et au chevet de l’église Saint Germain-le-Pauvre. Il fut planté en 1601. Bien que semblant chétif, le vieillard est encore très vert et attire toujours autant de curieux et amoureux de la nature.
    C’est Jean Robin, botaniste et arboriste du roi, qui l’introduisit en France. Le robinier, aujourd’hui âgé de 417 ans est de la famille des acacias.

    JPEG - 436.2 ko
    Autour de la conférencière, le groupe « Les Amis Marcheurs » et Pierre Desnos devant le vénérable robinier.

    Le groupe des "Marcheurs de la Celle Saint-Cloud" organise plusieurs sorties annuelles à la découverte de Paris. Les adhérents de l’Association des Amis des forêts sont également conviés à y participer comme les "Marcheurs" participent régulièrement aux manifestations de notre association. Avis donc aux amateurs parmi nos amis des forêts.

    Article et photo : Jacques Postel

    Promenade guidée et contée le 21 octobre 2018
    29 octobre, par Pierre Desnos

    Le dimanche 21 octobre 2018, notre association des « Amis des Forêts de Versailles et de Fausses Reposes » a organisé une balade découverte de la forêt de Fausses-Reposes autour du thème de l’eau. Cette manifestation a reçu le soutien d’autres associations sensibles à l’environnement et au patrimoine : Versailles Environnement Initiative (VEI), Association des Riverains Etats-Unis Pershing (ASRIEUPE) et les Marcheurs de la Celle Saint-Cloud. Une cinquantaine de personnes ont répondu à l’invitation et étaient présentes à 14 h devant le pavillon des Filtres.

    JPEG - 486.3 ko
    Devant le pavillon épuratoire du Bassin de Picardie

    Après une présentation succincte de l’histoire de l’eau à Versailles et une rapide visite du Pavillon des Filtres, les randonneurs sont partis pour une longue promenade commentée sur les traces de l’eau du règne de Louis XIV à nos jours.

    JPEG - 321.2 ko
    Les explications sur le fonctionnement du pavillon des filtres
    JPEG - 380.7 ko
    Les bassins : derniers témoins de la technique de filtrage du XIXe siècle
    JPEG - 831.5 ko
    L’arrivée d’eau de l’aqueduc en provenance de Marly

    Guidés par Pierre Desnos, tous ces passionnés de la vie des forêts ont pu découvrir tout au long de cette après-midi, dernière journée du si bel été indien du millésime 2018, des témoins de toutes époques de la présence de l’eau dans la forêt de Fausses-Reposes, pour le plaisir des rois mais aussi celui de l’empereur Napoléon III.

    JPEG - 379.2 ko
    Une petite halte devant le monument Pershing La Fayette achevé en 2017
    JPEG - 615.1 ko
    Les joies de la randonnée en comprenant les lieux

    Pierre Desnos n’a pas manqué de faire mille et un détours dans le massif forestier reliant Versailles et Ville d’Avray pour y montrer les mares ou les emplacements témoignant encore la présence de l’aqueduc de la Voirie, un projet avorté d’alimentation du Château de Versailles mais qui servira finalement au Château de Saint-Cloud.

    JPEG - 544 ko
    Une halte pour expliquer, une halte pour souffler, une halte pour admirer

    Les promeneurs du dimanche aiment à ramasser les châtaignes, une pratique qui perdure encore aujourd’hui et qui est autorisée pourvu que les ramasseurs ne prélèvent qu’une quantité correspondant à leur consommation personnelle.

    JPEG - 496.2 ko
    Une belle soirée d’automne en perspective

    Non loin de la "chambre des trois voûtes" réunissant les aqueducs souterrains de Marnes, des Fonds Verts et de la Voirie pour former la grande rigole alimentant les étangs de Corot, les randonneurs ont pu écouter les explications de Jacques Postel concernant « Le Roi René », un night-Club qui fut un haut lieu de la vie nocturne et huppée.

    JPEG - 323.7 ko
    Le "Roi René" en octobre 2018 : un lieu disparaît, il aurait tant à raconter...

    Une halte devant la maison de Corot à Ville d’Avray.

    JPEG - 404.8 ko
    La maison et le jardin de Corot : un lieu plein de sérénité

    Les étangs de Corot, un endroit propice à la rêverie et à la promenade bucolique.

    JPEG - 360.9 ko
    Lumière d’automne sur les étangs du peintre Corot
    JPEG - 412.2 ko
    Clin d’œil de Corot à Monet

    Après avoir admiré les dernières mares pérennes de Fausses-Reposes (dont celle des daims très asséchée), les randonneurs sont allés observer l’émergence de l’aqueduc de la Voirie à la limite Viroflay Versailles, au lieu-dit "La Source".

    JPEG - 505.1 ko
    Retour paisible vers le point de départ

    Une après-midi en tous points remarquable : les dernières caresses de l’été indien, des randonneurs passionnés er remarquables marcheurs, une atmosphère conviviale et pleine de chaleur humaine.

    Texte : Pierre Desnos et Jacques Postel
    Photos : Jacques Postel

    Visite guidée et contée par Laura Leprince Ringuet 8_11_18
    29 octobre, par Pierre Desnos

    Le mouvement "Les Amis-Marcheurs de La Celle Saint-Cloud" organise une sortie culturelle le jeudi 8 novembre 2018. Il s’agit d’une visite guidée et contée concernant la quartier Latin à Paris depuis l’occupation de Lutèce par les Romains. Cette ballade contée sera faite par Laura Leprince Ringuet, guide conférencière nationale. Le coût pour l’après-midi et la location du système d’amplification de la voix de la conférencière est de 14 Euros. Rendez-vous le jeudi 8 novembre à 14 h au métro Maubert-Mutualité, à l’angle Boulevard Saint-Germain Rue Lagrange.

    Llien : Les Amis-Marcheurs de La Celle Saint-Cloud :http://amis-marcheurs.fr/

    Quelques définitons
    26 octobre, par Pierre Desnos

    Quelques définitions :

    Forêts domaniales – Code forestier de 1827

    Il s’agit du domaine privé de l’Etat.
    Leurs origines :
    les forêts royales, des forêts ecclésiastiques, des biens des Emigrés, nationalisées à la Révolution, les forêts créées par des boisements, en particulier les dunes (décret du 14 décembre 1810), les terrains en montagne (lois de 1860, 1864, 1882).
    Elles sont inaliénables depuis l’Ordonnance de Moulins (1376), sauf procédure nécessitant un vote de l’Assemblée nationale.

    Elles sont soumises au Régime forestier – ou en bénéficient selon la terminologie actuelle –.

    Forêts communales – Code forestier de 1827

    Leurs origines :
    des forêts provenant de diverses attributions au cours des siècles, et le cantonnement des droits d’usage découlant du Code forestier de 1827.

    Les droits d’usage acquis de plus ou moins longue date par les collectivités, pesant sur les forêts devenues nationales (parcours du bétail, droit de couper des bois…) sont cantonnés. Les collectivités concernées deviennent en échange propriétaires d’une partie de la forêt. Cette procédure de cantonnement a donné lieu à de nombreux procès, et à la fabrication de fausses chartes …
    Les habitants des communes peuvent bénéficier de l’affouage, droit à obtenir du bois de feu.
    Ces forêts sont soumises au Régime forestier, comme les forêts domaniales.

    La mise en œuvre du régime forestier est assurée par l’Office national des forêts.

    Forêt de protection – Loi du 28 avril 1922

    Cette législation vient en complément de celle sur les boisements de terrains en montagne. Il s’agit de consolider le statut de ces reboisements, domaniaux et privés, dans la mesure où leur présence participe de la protection des personnes et des biens contre les catastrophes naturelles (avalanches, inondations…). Puis cette législation sera appliquée plus largement à la protection de massifs de plaine utiles aux populations voisines, en matière de bien-être.


    Article écrit par Marie-Jeanne Lionnet