Association des Amis des Forêts
de Versailles et Fausses-Reposes

  • La lande entre le Grand Canal et Saint-Cyr
  • Fausses-Reposes sous la neige
  • L'automne pointe le bout de son nez
  • La lumière filtre dans les sous-bois
  • L'étang de la Geneste
  • Le long de la route de l'Impératrice
  • Entrée du haras de Jardy par la route de l'Impératrice
  • Dans les Haras
  • La nuit tombe...
  • Entrée des Haras par le Boulevard de Jardy

    Derniers articles parus


    Ligne 18 Enquête parcellaire
    17 juin, par Pierre Desnos

    Notre association apporte sa contribution à l’enquête parcellaire relative à la future Ligne 18 du Grand Paris Express reliant Versailles à Saclay et impactant le plateau Saint Martin de la forêt de Versailles.

    Contribution de l’AAFVFR à l’enquête parcellaire préalable à la réalisation du tronçon de métro automatique du réseau de transport public du Grand Paris reliant les gares Aéroport d’Orly à Versailles Chantiers (ligne 18)

    Déposée en ligne le 26 mai 2021
    Créée en 1974 par des citoyens et des élus du département des Yvelines et des Hauts-de-Seine soucieux de maintenir l’intégralité de la couronne boisée entourant Versailles, l’AAFVFR a pour but d’entreprendre toute action visant à la sauvegarde et à la protection du site des massifs forestiers de Versailles et de Fausses-Reposes, de leur faune et de leur flore.

    C’est à ce titre qu’elle exprime le présent avis concernant l’enquête parcellaire mentionnée ci-dessus en se limitant à son seul domaine d’intérêt et de compétence, à savoir les emprises prévues sur la forêt de Versailles mentionnées dans ladite enquête.

    Lire la suite en ouvrant le fichier pdf joint

    PDF - 97.1 ko

    Une clairière, c’est-à-dire un espace forestier, prisé des Versaillais offrant une vue magnifique sur la Cité royale. A préserver donc !

    Bonnes balades chez les Normands ;o)
    10 juin, par Pierre Desnos

    Troisième édition du Week-End de l’environnement à Ville d’Avray.

    La 3ème édition du Week-End de l’environnement, organisé par la commune de Ville d’Avray s’est tenue les 29 et 30 mai 2021. Aussi une vingtaine d’associations s’y étaient donnée rendez-vous sur la place jouxtant le centre culturel Boris Vian. « Cette année le week-end de l’environnement s’est étoffé de thématiques nouvelles » a rappelé Aline de Marcillac l’édile de cette commune comptant, fait rare, ¾ de sa surface en forêts et parcs arborés. « C’est notre petite COP 22, plusieurs associations fidèles à notre forum ont répondu présentes, et cette année, une foire aux vélos était là pour graver gracieusement de très nombreuses bicyclettes et également un professionnel donnait en direct un coup de jeunesse à des vélos anciens, la commune avec l’aide de GPSO (la communauté d’agglomérations) a pu faire l’acquisition de la maison forestière, c’est déjà une plateforme citoyenne de jardinage  ». Deux journées très remplies, avec des promenades en forêt, ludiques et éducatives ouvertes à tous les publics, de nombreux stands montrant des gestes simples sur une écologie inventive et innovante. Le tout alliant art du bien vivre en société et en respect de la planète bleue. Notre association y était présente pour expliquer ses démarches en faveur des massifs forestiers de Versailles et de Fausses-Reposes.
    Une belle initiative de la ville de Ville d’Avray à renouveler.

    Sur le stand des « Amis des Forêts de Versailles et de Fausses-Reposes  » de gauche à droite Marie-Odile Grandchamp, Jacques Postel, Adeline de Marcillac, Marie-Jeanne Lionnet. Photo : © Mlle de Marcillac

    Madame Aline de Marcillac fait un essai sur une ancêtre de la bicyclette «  La Michaux » de 1869. Une rareté dans la collection de M. Guy Gaudy.

    Les stands ont été très animés et très visités durant tout ce week-end des 29 et 30 mai 2021

    Article et photos de Jacques Postel (sauf mention contraire)

    Coupe Parcelle 81 en forêt de Versailles
    10 juin, par Pierre Desnos

    Une information détaillée sur une coupe en futaie irrégulière

    Voici l’annonce bien explicitée d’un coupe en futaie irrégulière qui sera réalisée au premier semestre 2021 en forêt de Versailles.


    PDF - 1.3 Mo
    Conséquences du dérèglement climatique sur nos forêts
    27 avril, par Pierre Desnos

    L’O.N.F. explique les coupes prévues et imprévues

    Nombreux sont les habitants de l’Ile-de-France à s’interroger et/ou s’insurger contre les coupes importantes menées depuis quelques années dans les massifs forestiers franciliens, donc Versailles et Fausses-Reposes. Certaines de ces coupes sont prévues depuis longtemps car elles s’inscrivent dans le cadre d’un schéma d’aménagement, c’est-à-dire de gestion pour exploiter et renouveler la forêt, s’étalant sur une vingtaine d’années et validé par le Ministère de l’Agriculture. D’autres coupes sont imprévues car elles doivent répondre à des urgences sanitaires ou à des impératifs de sécurité. Toutes ces coupes conjuguées sont douloureuses pour les promeneurs et pour les riverains. Et la tristesse de voir tomber des arbres en grande quantité est bien compréhensible. Mais avant de s’offusquer, de protester, d’insulter ou de menacer ceux qui sont chargés de gérer la forêt et qui assurent donc cette tâche mal comprise, il est souhaitable d’écouter ce qu’ils ont à dire, le pourquoi d’une telle multiplication des coupes.

    Voici une contribution dont il faut prendre connaissance impérativement avant de s’exprimer sur les coupes actuelles... et malheureusementfutures. Vous avez dit dérèglement ou changement climatique ?

    https://www.onf.fr/onf/recherche/+/b60::replay-webinaire-onf-les-chataigniers-meurent-en-ile-de-france-que-faire.html

    L’O.N.F. sur le terrain pour expliquer les coupes
    18 février, par Pierre Desnos

    Rares sont les administrations à aller au-devant des administrés. Sans être une administration stricto sensu, mais indirectement tout de même, l’O.N.F. fait exception à cette règle.

    En plus d’organiser tous les ans des comités de gestion avec les élus et les associations pour tous les massifs forestiers franciliens, l’.O.N.F va souvent à la rencontre des habitants pour expliquer le sens de la politique forestière menée, qui se résume le plus souvent à présenter les raisons des coupes face à l’incompréhension des riverains et des promeneurs.

    Voici un article du Parisien du 14 février 2021 qui illustre notre propos. Certains forestiers de l’O.N.F. sont prêts à sacrifier leur dimanche pour aller se confronter aux mécontents de leur travail, mécontents qui méconnaissent leur travail et sa complexité.

    Île-de-France & Oise,Hauts-de-Seine
    Par Valérie Mahaut
    Le 14 février 2021 à 17h00

    Rueil-Malmaison : l’abattage des arbres expliqué aux promeneurs
    L’office national des forêts a tenu un stand d’information ce dimanche pour calmer la grogne de certains riverains et promeneurs. Et expliquer pourquoi des centaines d’arbres atteints de maladie sont abattues.

    C’est peu dire que l’abattage des châtaigniers en forêt de la Malmaison déchaîne les passions. Pour répondre à la grogne des habitants de Rueil-Malmaison et promeneurs, l’Office national des forêts (ONF) tenait ce dimanche un point d’information dans ce domaine forestier de deux cents hectares, qui fut propriété de Joséphine de Beauharnais au début du XIXe siècle.

    Initiative bienvenue tant les habitués du domaine sont consternés. Et pour certains, très en colère. Ainsi ce joggeur remonté comme un coucou hurlant face au directeur régional de l’ONF, Michel Béal : « Regardez la boucherie, là ! Ça fait quinze ans que j’habite à Rueil, avant je voyais des faons. C’est insupportable ! » Stoïque, Michel Béal explique une fois encore : « Les arbres abattus ont une maladie. Cela ne se voit pas dans le bois, c’est sur les racines.  »

    Voici le lien pour lire l’intégralité de cet article
    https://www.leparisien.fr/amp/hauts-de-seine-92/rueil-malmaison-l-abattage-des-arbres-explique-aux-promeneurs-14-02-2021-8424821.php

    Rares sont les administrations...